K-Montagne

1ère édition de mouvement-k en montagne

Après 4 sorties-rencontres en montagne et une préparation individuelle, Marianne, Alexandra, Bénédicte, Aude, Caterina et Marylise ont atteint leur défi: 3 jours de marche en montagne avec nuitées en cabanes.

Vendredi 3 septembre, nous nous sommes retrouvés pour démarrer nos 3 jours en partant de l’alpage des Milles pour monter à la cabane des Milles où nous avons passé une belle soirée de partage et de jeux de cartes pour certains. Le samedi, nous avons attaqué la journée avec un ciel couvert et après avoir parcouru des sentiers variés, mangé des myrtilles, traversé la passerelle de Corbassière, nous sommes arrivés à la cabane de Panossière, ouff, les pâtes étaient bien appréciées! Le dimanche, réveil avec aucun nuage et une vue à couper le souffle sur le Grand et Petit Combin et le glacier de Corbassière.

Les jambes se font sentir mais l’énergie, le courage et la bonne humeur de ces 6 femmes l’emportent pour repartir attaquer le col des Avouillons où nous avons fait une belle pause pour apprécier la vue, le groupe et les échanges. Nous nous sommes arrêtés et restaurés à la cabane Brunet après 30km600 et 2031mD+, génial!

Nous avons partagé 3 jours extraordinaires avec des femmes formidables. Les 2 accompagnateurs de montagne, Florian et Bernard ont choisi un superbe et challenging parcours et notre médecin, Dr. Grégoire Schrago, a été au top.

MERCI à TOUTES et à TOUS pour cette belle aventure humaine.

TEMOIGNAGES ET PHOTOS

J’ai eu la chance d’avoir pu participer à ce beau projet Mouvement-k Montagne qui m’a aidé à reprendre confiance en mes capacités physiques, à me dépasser dans des passages un peu délicats et qui m’a permis de faire de belles rencontres. Durant les 4 journées de préparation depuis le printemps, nous nous sommes préparées physiquement mais nous avons aussi eu l’occasion de faire connaissance, de partager notre expérience de la maladie et de nous encourager mutuellement dans l’effort. Ces 3 jours de marche en montagne ont été magnifiques, la météo était avec nous et nous avons pu profiter pleinement de paysages très variés. Merci à Laetitia qui a initié le projet ainsi qu’à l’équipe encadrante et merci surtout aux participantes pour les bons moments partagés dans la bonne humeur.  M.
Cette photo a été prise à la fin du 2ème jour après 6h30 de marche. Il s’agit de la fin de notre ascension à l’arrivée, à la Cabane de Panossière. Nous sommes tellement petites au milieu de cette grande étendue.
Nous sommes toutes arrivées au sommet en respectant notre corps. Ce corps qui a tant souffert nous a amené au sommet pas après pas. Le mental de chaque participante est un véritable exemple pour moi…Avant ce week-end de partage, j’avais conscience que chaque vécu de la maladie est différent, par contre la force mentale qui anime chacune d’elles est un véritable exemple.  
Je suis infiniment reconnaissante pour ce week-end. J’en ai encore des frissons…et des courbatures.   A.
Me voilà au sommet du Col des Avouillons au 3ème jour de notre randonnée. Au premier plan notre groupe.
A ce moment-là, je suis pleine de gratitude pour ces moments partagés et regarde notre « petite troupe » qui profite d’une pause bien méritée. Toutes ces femmes dont la vie a été chamboulée par la maladie avec qui j’ai eu de magnifiques moments de partage, des échanges très riches. Je repense aussi à ces moments de recueillement personnel durant la montée où calquée sur mon souffle je m’encourageais mais aussi me félicitais. J’étais PRÉSENTE et mon corps, (dernièrement malmené par la maladie) me soutenait dans mon effort. J’avance en confiance.
La lumière est parfaite, le paysage d’une montagne entrant gentiment dans les teintes automnales et le glacier d’un bleu gris profond accompagne ma réflexion. C’est un moment hors du temps.  A.
C’est en arrivant au sommet du col des Avouillons, après avoir mis à l’épreuve son propre corps et après avoir vu ce glacier qui est si foncé, comme le début de la thérapie qui me semblait si noire mais qui après l’avoir fini, elle m’a paru blanche comme la neige au bout du glacier que je me suis rendue compte de l’importance de prendre soins de soi-même et de ne pas baisser les bras devant les obstacles. Cette expérience a été incroyable et m’a permis de comprendre qu’avec force et volonté on peut arriver au sommet de n’importe quel col ! Merci Laetitia. C.
Je suis encore émue et fière d’avoir accompli ce sacré défi. Pour ma part, il n’était pas gagné d’avance car mon moral n’était pas au beau fixe ces dernières semaines. Le point commun de notre groupe est le cancer. Nous avons tout de suite eu une belle complicité. Après une telle épreuve, quand nous rencontrons une soeur de combat il n’y pas de sujet tabou ! Nous nous comprenons tout de suite ! Nos guides, médecin et Laetitia nous ont boosté tout au long du parcours. Par moment, je suis allée jusqu’au bout de mes forces. Mais il y avait cette petite voix qui me disait vas-y continue ! Une belle entente et bienveillance entre nous et de bonnes parties de fous rires qui nous ont fait beaucoup de bien ! Merci à Laetitia de nous avoir amenées dans ce magnifique Défi. M.
J’ai fait la connaissance de Laetitia dès l’annonce de la maladie et tout de suite elle m’a encouragée à continuer de bouger pendant tous les traitements, avant même d’avoir commencé. Grâce ses conseils précieux et ses encouragements, j’ai continué à être active et effectivement j’ai vite remarqué que les semaines où je bougeais (dans la mesure de mes moyens évidement), tout se passait mieux. Juste une petite demi-heure de marche tous les jours, plus longtemps quand j’étais « en forme », le fait de sortir de la maison, de se changer les idées faisait un bien fou, non seulement sur le plan physique mais aussi sur le plan émotionnel. 
Les traitements contre le cancer sont un rude coup pour l’organisme et il faut de la patience pour accepter qu’on ne soit plus aussi en forme qu’avant et que ce qui nous paraissait une promenade de santé peut devenir un challenge.  Au début je marchais à plat, la moindre montée était une épreuve, puis petit à petit on reprend des forces et du souffle. Quand je regarde une année en arrière, monter à la Dole c’était l’équivalent de grimper l’Everest pour moi, juste un petit 180m de dénivelé à un « rythme de mémé » comme je me plaisais à le dire.  Mais en gardant une activité physique régulière pour petit à petit améliorer ma condition physique, une année plus tard, nous voilà à enchainer 3 jours de marche pour 2000m de dénivelé en 30 km parcourus. Quel bel accomplissement. 
 
Ce séjour en montagne et les sorties de préparation ont été l’occasion faire de belles rencontres, de tisser des liens avec des personnes qui ont connu plus ou moins les mêmes traitements et qui sont passé par des épreuves semblables. Ça a été l’occasion de partager nos accomplissements à toutes, dans la bonne humeur, avec les encouragements de tous, de se soutenir dans les moments plus difficiles, de se féliciter la difficulté surmontée, un grand moment de convivialité. C’était une expérience extraordinaire, une expérience que je ne peux que recommander. 
Un grand merci, à l’équipe qui nous a encadré, Laetitia pour avoir proposé ce projet et Bernard, Florian et Grégoire, qui n’ont jamais été avares de leurs temps et de leurs encouragements et qui nous ont mené au bout de ces 3 jours de marche et qui ont cru en nous et merci à toutes les participantes pour la bonne humeur et le partage.
A quand le prochain challenge ?  B.
Certains veulent que ça arrive. D’autres aimeraient que ça arrive. Pour elles, c’était tout faire pour y arriver. Je suis impressionné par la motivation et l’énergie fournie pour atteindre cet objectif de 3 jours dans nos montagnes… Pendant les sorties d’entraînement, je craignais que le challenge proposé soit trop élevé. Mais la volonté et la synergie du groupe ont permis la réussite de cet objectif… Accompagnateur

1ère édition de « mouvement-k en montagne »

  • Six femmes atteintes de cancer vont participer à la 1ère édition de « mouvement-k en montagne » qui aura lieu du
  • 3 au 5 septembre 2021. Le challenge de cette année est 3 jours de marche avec sac à dos dans les montagnes en Valais avec hébergement en cabane.
  • Elles sont accompagnées par un accompagnateur de montagne, un médecin et une professionnelle, infirmière spécialisée en activité physique adaptée-oncologie.
  • Pourquoi mouvement-k en montagne?
  • Cette première édition, féminine, lance le programme « mouvement-k en montagne » qui a pour but de permettre à des personnes atteintes de cancer de randonner, de s’entraîner sous supervision, de gérer la maladie et les effets secondaires liés aux traitements.
  • N’hésitez pas à nous suivre, à soutenir le projet et à partager autour de vous.

Ce samedi 29 mai 2021, j’ai lancé, avec beaucoup d’émotions, la 1ère édition de « mouvement-k en montagne » au Lac de Taney. C’est parti pour une belle aventure pour Alexandra, Caterina, Marianne et Marylise accompagnées de Bernard, Florian et moi-même.

Une marche au bord du lac avec une petite montée jusqu’à cette magnifique fenêtre naturelle sur le lac Léman pour une petite pause ravitaillement avec des produits locaux! Cette première journée en montagne nous a permis de faire connaissance, de partager, de rigoler et de préparer la suite de l’aventure.

Marylise nous a challengé avec sa baignade dans le lac, sans même frissoner! La prochaine fois, je me jette à l’eau avec Alexandra!!!

Au plaisir de vous retrouver le samedi 12 juin pour une 2ème sortie. En attendant, les participantes recevront un programme de préparation et une séance skype est prévue pour travailler du renforcement musculaire, gainage et des étirements.

Continuez à nous suivre et si vous avez envie de nous aider financièrement, c’est avec grand plaisir. En effet, pour pouvoir concrétiser notre projet dans les meilleures conditions, nous avons besoin d’un soutien financier. L’Association PEAK recevra vos dons pour le réaliser:

IBAN CH79 8080 8008 4643 3285 1 et préciser: mouvement-k en montagne.

MERCI d’avance.

Samedi 12 juin a eu lieu la 2ème sortie-rencontre « mouvement-k en montagne »; une sortie bien sportive avec une montée bien raide qui a amené toute l’équipe vers la neige au bord du lac de Salanfe. Au total, 750mètres de dénivelés positifs, BRAVO!

La 3ème sortie-rencontre  » mouvement-k en montagne » a eu lieu le samedi 10 juillet dans la région du Grand Muveran. Une belle montée de 700mD+ parmi les névés et les cochons et les chèvres!

Ces sorties sont des moments forts de partage parmi des paysages merveilleux!

Je suis heureuse de pouvoir maintenant confirmer l’équipe qui sera composée non pas de 4 mais 6 participantes des cantons du Valais et Genève: Alexandra, Aude, Bénédicte, Caterina, Marianne et Marylise. Le groupe des accompagnants est composé de Bernard, Florian, Grégoire et Laetitia.

Notre prochaine sortie aura lieu le 14 août et entre temps, chacune s’entraîne de son côté en suivant le programme que je leur envoie entre chaque sortie.

A très vite pour la suite de notre aventure!

La 4ème sortie-rencontre de « mouvement-k en montagne » a eu lieu ce samedi 14 août avec un rendez-vous au lac de Champex pour monter au pied de la cabane Orny: une belle longue montée avec un soleil radieux et de merveilleux paysages. Il nous manquait 2 participantes et on a hâte de tous se retrouver le 3 septembre pour notre challenge de 3 jours en montagne en dormant dans des cabanes.

Avant de démarrer notre montée en télésiège et ensuite notre marche, la partie de l’équipe venant du Valais avait rendez-vous au bord du lac de Champex à 7h30 avec une journaliste et un photographe du journal Le Nouvelliste (article ci-dessous).

On parle du projet « mouvement-k en montagne » dans le journal de Savièse, BRAVO à Marianne et Alexandra!

Mouvement :  – le fait de déplacer dans l’espace son corps ou certaines parties de son corps

K :   – abréviation pour le mot cancer et pour l’énergie cinétique (= l’énergie d’un corps en mouvement)

« Mouvement-K » est le fruit de 20 ans de pratique en APA, de réflexions, de lectures, d’échanges avec mes coachés et de ma spécialisation en oncologie.

Mon retour en Suisse, après onze ans de vie à l’étranger, est une occasion unique pour moi de partager mes connaissances et mes compétences professionnelles avec des personnes atteintes dans leur santé et spécifiquement de cancers.

L’activité physique adaptée est une option thérapeutique qui a une perspective positive au milieu de tous les autres traitements. C’est la raison pour laquelle j’accompagne ces personnes pour les re-mettre en mouvement afin de les aider à se re-connecter avec leur corps et améliorer leur état de santé et leur qualité de vie.

laet’s move ensemble

%d blogueurs aiment cette page :